Nouveau diagnostic amiante obligatoire : mode d’emploi

Un nouveau venu parmi les diagnostics immobiliers : le DAPP ou, en français, le Diagnostic Amiante des Parties Privatives.

C’est quoi ce nouveau diagnostic amiante ? Le diagnostic amiante existe déjà pourtant ? Voici le type de questions auxquelles je dois répondre depuis la parution de ce nouveau texte.

Lire la suite

Exemples de matériaux pouvant contenir de l’amiante

Citation

Les matériaux amiante LE PLUS SOUVENT rencontrés dans l’habitat

Lors de nos diagnostics amiante, nous rencontrons de nombreux types de matériaux pouvant contenir de l’amiante, mais il en existe deux types que nous rencontrons plus souvent que les autres :

  • les fibro-ciments (ex : plaques, conduits de fluides, toitures ciment ondulées) : ils sont composés d’un ciment contenant des fibres d’amiante
  • les dalles de sol en PVC et leur colle : elles sont souvent rigides, de dimension 30X30 cm et enduites de colles noires

Il en existe beaucoup d’autres mais ce sont ceux que nous rencontrons le plus souvent dans nos missions chez les particuliers. Nous sommes à votre disposition pour vous renseigner. Auteur : Colette Priotti.

Durée de validité pour l’amiante

Quelle est la durée de validité d’un diagnostic amiante?

Les textes ne prévoient pas de durée de validité du diagnostic amiante. Cependant plusieurs situations peuvent se présenter :

  • vous disposez d’un ancien diagnostic amiante de plus de 3 ans avec présence d’amiante : le diagnostic prévoit une surveillance de l’état de dégradation du matériau dans les 3 ans. Dans ce cas là le diagnostic n’est plus valable puisqu’il faut renseigner l’état du matériau, qui a pu évoluer depuis le diagnostic initial.
  • Votre ancien diagnostic amiante a été réalisé avant l’été 2002 : il faut le refaire car la loi a changé depuis.
  • Votre ancien diagnostic ne répond a aucun des deux critères précédent : la loi ne prévoit pas de durée, mais nous conseillons de refaire car rien ne dit, à par vous.., qu’il n’y a pas eu de travaux depuis ou de transformation pouvant changer la conclusion du premier diagnostic : un conduit en amiante dans un coffrage que l’on a supprimé, un revêtement de sol en amiante « caché » sous un parquet flottant etc.. car il ne faut pas oublier que le diagnostic amiante en vente ne permet pas de faire des sondages destructifs pour approfondir l’investigation. Donc en clair si il y a de l’amiante sous un parquet flottant, le diagnostiqueur n’ira pas voir dessous.

Auteur : Colette Priotti.

Les limites du diagnostic amiante

Il faut savoir que le diagnostic amiante, selon la norme en vigueur, n’est pas destructif, c’est à dire que certaines parties du bien ne pourront pas être vérifiées : volumes entre le mur et le doublage en placoplâtre, intérieur de coffrages, volume derrière des lambris, combles sans trappe d’accès etc… Il est important d’exiger de votre diagnostiqueur qu’il note en réserve ces parties non accessibles dans son diagnostic amiante, ceci afin d’être transparent vis à vis de l’acquéreur et de se prémunir contre d’éventuelles réclamations le jour ou l’acquéreur décidera de supprimer le vieux lambris et découvrira des plaques d’amiante derrière. Auteur : Colette Priotti.